Le Chat qui courait sur les toits de Rodrigue et Hausman

https://i2.wp.com/www.krinein.com/img_oc/big/19453.jpgDans un royaume imaginaire, la naissance du futur héritier est attendue avec enthousiasme par la population, et avec une joie frénétique par la cour. Malheureusement une malédiction s’abat sur le jeune enfant et le bambin devient un monstre prenant une tête d’animal au gré de ses rencontres. L’enfant est dissimulé aux yeux du monde et enfermé dans une tour. Il finit par s’échapper et trouve refuge dans une forêt où un ermite lui indiquera sa place dans le vaste monde. Pendant ce temps, le royaume pleure la mort du Prince et l’absence d’un roi.

Le dessin est superbe, j’aime beaucoup les planches montrant les transformations du Prince. Il s’agit d’un dessin certes classique (tout comme l’organisation des planches et du récit) mais fait avec soin et rigueur. On est loin de l’esbouffre de certaines bandes dessinées. Quant au conte, il s’agit en fait d’une digression sur le thème du chat botté. Le scénariste de cette bande dessinée imagine l’enfance du chat botté et le résultat est plutôt convainquant, d’autant que le récit et le dessin respectent l’esprit des contes du XIXème siècle.  On est clairement dans le conte pour enfants (je pense d’ailleurs l’acheter pour le CDI).

Une bande dessinée divertissante, écrite et illustrée avec soin.

https://i0.wp.com/ecatalog.dlpdomain.com/docs/albums/7060/170551269342280pm.jpg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s