Arrival (Premier contact) de Denis Villeneuve

Louise Banks (Amy Adams) est professeur de linguistique dans une université américaine. Un jour, alors qu’elle commence un cours sur les langues romanes, elle est interrompue d’abord par les téléphones de ses étudiants puis par la nouvelle qui tombe : des vaisseaux qui ne peuvent être qu’extra-terrestres sont apparus en différents points du globe. Le lendemain (?), dans son université désertée, le Colonel Weber (Forest Witaker) vient la solliciter pour ses compétences en tant que linguiste afin de tenter de communiquer avec les visiteurs. Après un refus initial, elle est finalement recrutée et fait équipe avec Ian Donnelly (Jeremy Renner), un physicien. Ensemble, ils vont chercher à entrer en contact avec les extraterrestres et ainsi faire une découverte qui va changer l’humanité toute entière, mais aussi bouleverser Louise au plus profond de son être en tant que mère ayant vécu un drame terrible… Lire la suite

Captain America: Civil War d’Anthony et Joe Russo

Difficile de résumer ce film en gardant son sérieux. Je pourrais comme sur des nombreux sites spécialisés cinéma me forcer à reprendre le récit du précédent Avengers, pour dire où se trouvent les personnages de Marvel au début du film, mais franchement à quoi bon ? Quant à retranscrire ici fidèlement les premières minutes du film qui mêlent plusieurs scènes en 1991 sur l’origine du soldat de l’hiver, une longue séquence au Lagos qui suit les performances coûteuses des Avengers à la poursuite de dangereux individus qui cherchent à mettre la main sur un virus mortel et une double scène avec Iron Man où l’on découvre que ce dernier avait quelque problèmes relationnels avec son paternel tout en l’aimant, je peux mais là encore à quoi bon ?

Il suffit de dire que pour une raison à peu près obscure, les Avengers sont considérés comme dangereux car ils agissent seul et qu’en conséquence le président des USA, conjointement avec le conseil de sécurité de l’ONU, veut leur faire signer une convention les obligeant à n’agir qu’après accord de la communauté internationale. Deux clans se créent alors parmi les superhéros, l’un derrière Iron Man en faveur du oui à la convention (j’ai bien dit Iron Man, le mec qui depuis le début ne pense qu’à lui, c’est même le principe même du personnage), l’autre derrière Captain America, qui pour cette fois, en bon Américain adepte de l’unilatéralisme, n’accepte pas de suivre les consignes comme un bon petit soldat, mais veut au contraire prémunir les Avengers de toute influence extérieure . Dit comme ça, le scénario parait hyper intelligent, dans les faits, on a juste deux groupe de persos qui se querellent mais pas trop quand même, franchise Marvel oblige. Lire la suite

Mission : impossible – Rogue Nation de Christopher McQuarrie

Cinquième opus de la saga classique des années 1970 relancée par et pour Tom Cruise, voici l’équipe de chic et de choc de l’agence M: I — Ethan Hunt (Tom Cruise), l’agent-à-tout-faire (en anglais on dirait le Jack-of-all-Trades) ; William Brandt (Jeremy Renner), le beau gosse rival ; Benji Dunn (Simon Pegg), le geek rigolo ; Luther Stickell (Ving Rhames), le geek costaud — confrontée à un nouvel ennemi redoutable : le Syndicat (tousse, tousse) qui est une organisation secrète infiltrée dans toutes les organisations secrètes et qui veut… hé ben on sait pas trop quoi. Mais c’est une « rogue nation » (un Etat voyou) alors peu importe ! Jack… euh : Ethan part en croisade (impossible, but not French) pour pourfendre les vils espions et restaurer la gloire de l’espionnage. Tremblez misérables ! Lire la suite

Avengers : the Age of Ultron de Joss Whedon

Après avoir sauvé New York (mais pas empêché sa destruction) et le monde de vilains extra-terrestres dont j’ai oublié le nom dans le précédent opus, la joyeuse équipe composée d’Iron Man (Robert Downey Jr), de Thor (Chris Hemsworth), de Captain America (Chris Evans), de Hulk (Mark Ruffalo), de Veuve noire (Scarlet Johansson) et de Hawkeye (Jeremy Renner) doit se rassembler à nouveau (sous la houlette du meilleur réalisateur américain de films de super-potes, Joss Whedon) pour affronter un péril encore plus grand : Skyn– euh non, la Matri– ah non, toujours pas, Ultron (voilà c’est ça !), une IA méchante parce qu’elle veut sauver le monde de son plus grand péril : l’humanité. Etonnant, non ? Lire la suite

The Avengers de Joss Whedon

https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/f/f9/TheAvengers2012Poster.jpg/220px-TheAvengers2012Poster.jpgAprès Iron Man I & II, après Thor, après Captain America, les différents Hulk, tous aussi ratés les uns que les autres (à l’exception notable du premier Iron Man qui était drôle et efficace), c’est avec une certaine appréhension que les boggans sont allés voir le film sur la team au complet. Pour ma part, je comptais sur la patte de Joss Whedon telle qu’il l’avait montré dans Buffy, Firefly ou même — dans une moindre mesure — Doll House : l’esprit d’équipe, les cascades, et de vrais personnages féminins, il sait faire Joss. Sans avoir vu de bande-annonce ni même connaître le pitch du film, nous sommes arrivés en retard et avons donc raté les premières minutes du film. Or, de quoi est-il question ?

Lire la suite